LES COMITÉS INTERPAYS

«Si les comités interpays n’existaient pas, il faudrait les inventer »
RI Président Frank Devlyn à Lille 25 mars 2001

 

Historique

Dans les années 60, les comités interpays sont devenus le premier programme du Rotary dédié à l’avancement de la paix.

Nés en Europe après les 2 guerres mondiales entre la France et l’Allemagne, les comités s’appuient sur les relations bilatérales entre rotariens, pour offrir plus de possibilités à la compréhension mondiale.

C’est à la Convention internationale de Vienne en Autriche en 1931 que les past gouverneurs Otto Boelher (RC Vienne Autriche) et Georges Benardot (RC Paris France) jetèrent les bases du « petit comité franco allemand».

Ce comité cessera son activité en 1937 en raison de l’interdiction des rotary clubs allemands et autrichiens par le pouvoir nazi.

Ce sera le 23 mai 1950 à Strasbourg, lors de la conférence du district 70 (qui s’étendait alors de Dunkerque à Strasbourg) que les gouverneurs Robert Haussman (RC Stuttgart Allemagne) et Roger Coutant (RC Lille France) créeront officiellement le premier comité interpays entre la France et l’Allemagne.

En ce jour mémorable, fut également adoptée par les 24 clubs allemands une résolution contre les agressions dirigées contre les droits de l’homme.

Comme l’a dit Robert Haussman, « les rotariens doivent maintenant être à l’avant-garde de l’idéal de paix ».

Cette année 1950 n’est pas neutre, les institutions internationales et intergouvernementales, tant attendues, commençaient réellement à fonctionner.

Ces institutions capables de garantir l’expression des valeurs humanistes, sur lesquelles se fondent les civilisations. Capables également d’instaurer entre les populations de différentes nations un climat d’écoute et de solidarité.

Car c’est bien comme réponse à cette immense préoccupation qu’ont été créées l’organisation des Nations Unies et ses agences par lesquelles, les 51 états fondateurs considéraient assurer durablement les conditions de la paix et du développement humain dans le monde.

C’est dans ce même esprit et avec le même objectif d’éveil des consciences que les rotariens français et allemands ont établi le premier comité interpays.

Fonctionnement

cipstrasbourg

On recense aujourd’hui quelque 300 comités, avec leurs 2 sections (une par pays), chacune ayant à sa tête un président dont le mandat est de 3 ans.

Chaque section regroupe des rotariens, de rotaractiens, des conjoints et des personnalités qualifiées mais aussi, souvent des clubs et des districts adhèrent.

Depuis l’origine, les pays d’Europe avec la France et l’Allemagne sont restés les leaders (50 comités pour la France), viennent ensuite les pays d’Afrique et du Moyen Orient, l’Amérique du Sud et l’Amérique du Nord et enfin les pays asiatiques et l’Australie (dans ces pays les CIP débutent seulement).

Chaque comité a sa spécificité de contribution à la paix.

  • Les comités qui relient un pays du Nord et un pays du Sud privilégieront la solidarité par les actions éducatives et humanitaires dans les 6 domaines du plan vision de la Fondation. En quelque sorte, « la paix par le service » avant l’heure.
    Les comités qui regroupent des pays à niveau de vie comparables s’orienteront vers les activités culturelles, les échanges amicaux et professionnels
  • A noter le cas très particulier des pays d’Europe Centrale et Orientale pour lesquels les comités se sont investis pour la reconquête du rotary, par les parrainages de clubs et la formation des rotariens, tout en en conduisant également des actions de service d’envergure.
    Mais tous ont comme dénominateur commun la mise en œuvre de relations de proximité par les jumelages, les échanges amicaux, les échanges de jeunes

Le manuel de procédure et le « code of policies » des comités interpays, actuellement en vigueur, a été approuvé par le conseil d’administration du Rotary International en juin 2007.

Pour autant les comités interpays ne sont pas sous le contrôle du Rotary International car si dans les années 70 à 90, les comités bénéficiaient du financement du Rotary, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Pour pourvoir aux frais de fonctionnement, le financement provient exclusivement des rotariens, des clubs et des districts.

En France, la coordination nationale des CIP perçoit des districts une cotisation qui lui permet d’assurer la promotion du programme (brochures, site web, participation aux conventions internationales, stand dans la maison de l’amitié, institutes, Codifam, conférence, assemblées de district et aides ponctuelles)

L’organisation des comités interpays a à sa tête un Conseil Exécutif International avec un bureau de 5 membres et 30 coordinateurs nationaux.

Le conseil est dirigé par un président assisté d’un président élu, d’un vice président, d’un secrétaire et un trésorier également webmaster. Les mandats sont de 2 ans.

Le conseil exécutif et les coordinateurs se partagent la mission de promotion, de développement, de suivi et de contrôle. Ils participent aux conventions et aux institutes de leur région.

2 sites web sont actuellement disponibles :

Au cours de ces 10 dernières années, l’activité et le développement des comités interpays ont été assez remarquables :

  • D’abord par la résolution approuvée à 85% par le Conseil de Législation de 2004, confortée par le Conseil d’Administration du Rotary International reconnaissant le rôle des CIP au sein du RI.
  • Par les présentations faites à divers Institutes : Maastricht, Lille, Hambourg, Sorrento, Lisbonne, Sofia, Istanbul, Paris, Varsovie, Kampala, Lillehammer, Milan.
  • Par la transformation en 2007 de l’association américaine « les amis de la Russie » en comité interpays Etats Unis Russie
  • Par les conférences régionales en Turquie, Portugal, Roumanie, Tunisie, Russie, Allemagne, France Italie.
  • 3 conférences présidentielles ont été très largement suivies par les rotariens
    • à Lille en mars 2001 avec le Président Frank Devlyn (400 participants)
    • à Antibes Juan les Pins en octobre 2003 avec le Président Jonathan Majiyagbe (600 participants)
    • à Cannes en mars 2008 avec le Président Wilf Wilkinson (1000 participants).
  • Aux conventions de Birmingham (2009), Montréal (2010), la Nouvelle Orléans (2011) et Bangkok les ateliers « les CIP un chemin vers la paix » ont également été particulièrement suivis (400 participants tant à Birmingham qu’à Montréal).

Les comités interpays depuis 1950 avec leur structure simple et flexible ont construit des ponts d’amitié, étendu le service du Rotary et porté des actions de grande envergure.

Leur présence au sein du rotary international est une force vitale pour renforcer sa dimension historique de contribution à la paix mondiale.

AMBASSADEURS DE LA PAIX DANS LE MONDE

  • Les Comités Inter-Pays constituent un réseau qui fédère les rotariens de nombreux pays, malgré la diversité de nos origines.
  • Les CIP sont un véhicule qui réunit les rotariens dans un même esprit
  • Activités basées sur le pays pour les efforts bilatéraux humanitaires et de paix, avec des programmes et des initiatives inscrivants dans le Plan Stratégique du RI, les CIP renforcent la fraternité et la compréhension interculturelle entre les populations de divers pays.
  • Concentrés et coordonnés les efforts entre deux pays spécifiques, en travaillant en Équipe pour réaliser des activités dans le cadre d'un engagement à long terme, les CIP aident à créer un climat pour la paix.
  • Les Rotariens, les conjoints, les Rotaractiens (Nouvelles Générations) peuvent participer aux activités du CIP, apporter une expertise locale dans chacun des deux pays et servir d’ambassadeurs des pays. Chaque partie de l'équipe est l'ambassadeur du pays partenaire dans son pays.
  • Les CIP aident à trouver des partenaires pour des intéressants projets de clubs dans d'autres pays, en développant le réseau de clubs jumeaux.
  • En travaillant ensemble dans une équipe unique pour une cause commune, les CIP aident à comprendre l'importance de la Paix; et les projets humanitaires soutenus par les CIP contribuent à créer un environnement permettant d'atténuer les tensions internes.
  • Les CIP traitent des activités pour la paix et la résolution des conflits, qui constituent l'un des principaux domaines d'intervention de la Fondation Rotary.
  • Les CIP fournissent un soutien important à tous les programmes du Rotary International.
  • Organiser un CIP est simple: identifiez les premiers Rotariens, clubs et districts intéressés à former un partenariat, après l’accord des Gouverneurs de District de chacun des deux pays constituez les deux sections. Enfin, la célébration de la Charte marque la fin officielle du processus de constitution. Pour un fonctionnement efficace, une bonne communication et une réunion commune minimale une fois par an sont nécessaires.

 

Le CIP FRANCE ISRAEL

Novembre 2005

Création du CIP France Israël par Jacques Schapira membre du club de Chambéry  comptant une cinquantaine de membres.

2006

mise en place d’une Subvention Mondiale avec la Fondation du Rotary International avec l'aide efficace de Yosef SROUJI Past Gouverneur, membre du club du club de Nazareth.

Juillet 2010

Aide financière pour une subvention Mondiale permettant l’achat de matériel pour « Save a heart Child » pour le Wolfson Medial Center - Club d’Annemasse Genevois et club de Holon

Mars 2011

Concert lyrique, spectacle donné au profit de la Maison du Pressoir à Ein Karem, œuvre placée sous la protection du Monastère Bénédictin d’Abou Gosh, dont l’action consiste au rapprochement œcuménique pour la paix au travers de l’art, la création de spectacles, de concerts et l’accueil de personnes seules ou en détresse.

Novembre 2011

Voyage en Israël avec 17 personnes

Mars 2014

Subvention mondiale pour "Un coeur pour la Paix" Opération de 12 enfants palestiniens atteints de malformations cardiaques

Avril/mai 2014

Voyage du Rotary Club de Houilles Bezons Sartrouville en Israël

Pour télécharger une bulletin d'adhésion       CLIQUER ICI