Un Cœur pour la Paix

Dr. Muriel Haïm, Présidente d'Un Coeur pour la Paix,

avec un des enfants opérés

En avril 2015, une délégation du RC Annemasse-Genevois s'est rendue à l'Hôpital Hadassah. Entourant le Prof Rein, Mme Nicole Coudurier, Présidente du Club, le Pr. Rein et des membres des RC Annemasse-Genevois et Jérusalem

Sous l’égide du Comité Inter pays France-Israël du Rotary, les Rotary clubs Annemasse-Genevois, Houilles-Bezons-Sartrouville (France) et Jérusalem (Israël) ont pris l’initiative de monter une Subvention mondiale afin de soutenir Un Cœur pour la Paix dans son action.

Outre ces clubs, il est remarquable que les clubs d’Issy les Moulineaux (France), Nazareth (Israël), San Remo (Italie) et Fèz Karaouyine (Maroc) contribuent à cette magnifique initiative. Ils sont aidés en cela par les Districts 1780 (Rhône-Alpes-Mont-Blanc), 2490 (Israël), I730 (Var-Alpes-Maritimes-Monaco-Corse) et 1660 (Paris) et bien sur la Fondation Rotary qui abonde les sommes dédiées par tous les contributeurs.

Grâce à cette initiative les buts suivants seront atteints :

  • Sauver 10 enfants palestiniens, souffrant de malformations cardiaques, qui seront opérés et sauvés à l’Hôpital Hadassah de Jérusalem en Israël (en final, ce sont 14 enfants qui ont pu être opérés et sauvés)

  • Former 3 infirmier(e)s palestiniens, venant de l’Hôpital palestinien Bethlehem Arab Society for Rehabilitation (BASR), aux procédures de soins intensifs

  • Former un conseiller palestinien en génétique afin, si possible, d’expliquer les causes les plus fréquentes (consanguinité) de malformations cardiaques et de mettre en œuvre une action de prévention durable.

 

Tant les opérations que les formations seront effectuées en Israël, à l’Hôpital Hadassah de Jérusalem.

Le montant total de cette subvention est de USD 127 916.

Les avantages de cette subvention seront:

 

  • La mortalité des enfants en bas âge, souffrant de malformations cardiaques congénitales, menaçant leur vie, sera réduite. Les opérations dont le but est de sauver la vie de ces enfants seront réalisées à l’Hôpital Hadassah de Jérusalem. Grâce à ces opérations, qui ne sont pas réalisables dans les Territoires palestiniens, 10 enfants seront sauvés et pourront mener une vie normale comparable aux enfants ne souffrant pas de ces pathologies.

  • Dans le cadre de cette initiative de “formation des formateurs”, les infirmier(e)s, seront instruits aux procédures de soins intensifs et d’urgence. Ces formations devraient permettre d’améliorer considérablement ces services à  l’Hôpital BASR, en permettant d’assurer un meilleur suivi, non seulement pour les opérations à cœur ouvert, mais également pour toute la population traitée à l’Hôpital BASR. Cet hôpital dessert une zone où vivent plus de 55 000 personnes dont 38% sont des enfants de moins de 14 ans.

  • Mise en place des bases d’un service de conseil en génétique pour les familles consanguines. Les mariages consanguins sont très fréquents dans les Territoires palestiniens. 44.3% des mariages sont entre cousins (22.6% d’entre eux entre cousins germains). Considérant ces chiffres, le besoin pour un service de conseil en génétique est évident. Or ce service n’existe actuellement pas. Les familles bénéficieront également de ces conseils qui leur permettront de mieux comprendre les causes des maladies de leurs enfants, leurs pathologies et l’étiologie génétique.

 

Ce projet devrait également contribuer à l’établissement de la paix entre Palestiniens et Israéliens, à travers la cohabitation de ces deux communautés, dans un environnement équitable. Si l’on prend en considération la taille des familles palestiniennes, ce sont de 40 à 50 personnes qui pourront se rendre compte des avantages d’une telle coopération et devrait permettre à ces communautés de surmonter leurs divisions.

 

Le Service  de cardiologie pédiatrique à l’Hôpital Hadassah de Jérusalem mène un programme intensif d’opérations en faveur des enfants en bas âge palestiniens. Les enfants sont opérés gratuitement, car la plupart des familles palestiniennes ne sont pas en mesure d’assumer le coût des ces opérations et n’ont pas d’assurance maladie. Ces opérations nécessitent le soutien d’ONG caritatives telles qu’Un Cœur pour la Paix en faveur des enfants en bas âge palestiniens. L’Hôpital Hadassah contribue en ne demandant que la couverture d’un coût minimum.

 

Les opérations seront faites au Centre Médical Hadassah et les petits patients palestiniens seront ensuite traités en soins intensifs dans le Service des enfants de Hadassah.

Il est habituel dans les hôpitaux israéliens que les parents séjournent à l’hôpital, près de leurs enfants.

Ainsi les familles et parents palestiniens partagent les mêmes locaux que les familles israéliennes.

 

L’expérience a montré que de telles rencontres contribuent grandement à une reconnaissance et à une compréhension mutuelles renforcées.

© 2020 by cip-france-israel.org. Proudly created with Wix.com